Avertir le modérateur

30/01/2010

Affaire Clearstream : le procureur Jean-Claude Marin est-il vraiment indépendant ?

L’affaire « Clearstream » a connu plusieurs épisodes ou du moins plusieurs affaires Clearstream et on y retrouve déjà le procureur Jean-Claude Marin. Le procès de Sarkozy à Villepin en est le 3ème. 1895321995.JPG

Il y avait eu précédemment l’affaire dite Clearstream 1 suite à la publication par le journaliste Denis Robert en 2001 et en 2002 de Révélation$ et de La Boîte noire, soupçonnant le système et banque de compensation Clearstream (qui se nommait Cedel à l’époque), situé au Luxembourg, d’être une plate-forme mondiale de l’évasion fiscale et du blanchiment d’argent.

Puis en 2004 l’affaire Clearstream 2 (ou affaire EADS-Clearstream ou affaire du corbeau des frégates de Taïwan). Les circuits de Clearstream étaient supposés utilisés pour régler des commissions et des rétrocessions de commissions sur ventes d’armes, via les filiales de la DCNI ‘Direction des Constructions Navales International), Heine et Eurolux au Luxembourg. Le juge Renaud van Rymbecke s’est vu s’opposer le « secret défense», l’empêchant de mener l’enquête pour remonter aux bénéficiaires.

 

Le dossier judiciaire de cette dernière affaire contenait des notes dont fait référence un PV du Parquet daté du 22 novembre 2007, publié par le journal Bakchich.info, mettant en cause Nicolas Sarkozy et Edouard Balladur, concernant le financement de la campagne de ce dernier en 1995. Nicolas Sarkozy était alors ministre du budget, porte-parole et directeur de campagne d’Edouard Balladur. Il avait validé et signé les commissions versées sur cette affaire. JC Marin n'a pas voulu tenir compte de ces informations, jugeant les notes succinctes et imprécises, et a classé sans suite. Ces commissions sont passées par DCN international, officine basée au Luxembourg, dont Jean-MArie Boivin, ex directeur a été viré et menaçait de faire des révélations importantes. Egalement sans suite ...

Voir http://www.bakchich.info/Fregates-le-rapport-du-parquet-de,06545.html

1856400175.jpg

Ces rétrocessions de commissions concernaient aussi la vente de sous-marins au Pakistan, débouchant sur l’affaire de l’attentat de Karachi. Même contexte. On y retrouve encore le procureur Jean-Claude Marin.

Voir http://www.rue89.com/2009/12/17/attentat-de-karachi-sarkozy-est-au-coeur-de-la-corruption-130476

L’avocat des familles de victimes,Me Olivier Morice, a déposé plainte le 14 décembre 2009 auprès du procureur de la République de Paris, Jean-Claude Marin. Il déclarait : « Nicolas Sarkozy est au coeur de la corruption dans cette affaire, à la fois comme ministre du Budget [de 1993 à 1995, ndlr] et dans le rôle qu'il a joué comme porte-parole et directeur de campagne d'Edouard Balladur. »

Ce rappel étant fait, rappelons aussi que le président de la république nomme les procureurs sur proposition du garde des Sceaux, ministre de la justice …

A Villepin, Bayrou, Sarkozy : "Arx tarpeia capitoli proxima !"

Tous ceux-là, malgré la réception des honneurs,roche_10.jpg
Devraient méditer sur ce bel antique adage
Qui rappelle que nul même sous projecteurs
N'est à l'abri d'une chute après les hommages :
Le "Arx tarpeia Capitoli proxima " :
"La Roche Tarpéienne est près du Capitole"
Voilà ce dont prévient, maxime a minima,
Que même la tête des vrais preux dégringole.

L'adulé d'aujourd'hui peut être honni demain,
Quand le banni d'hier a aujourd'hui la main !

29/01/2010

Le glissement à gauche de François Bayrou est un effet d'optique

Comme je le remarquais dans un précédent billet, François Bayrou n'a pas changé de ligne depuis la présidentielle, dans le registre démocrate et humaniste, à la fois pour des valeurs morales et républicaines, le développement économique des entreprises, la bonne tenue des finances publiques et pour l'égalité des chances, la démocratie, la justice et la solidarité envers les plus faibles ainsi que pour prendre en compte l'urgence environnementale.

En revanche, la droite s'est droitisée avec Nicolas Sarkozy, au son de "Travail-Famille-Patrie" préférées à "Liberté-Egalité-Fraternité", auxquelles on devrait ajouter "Fric-Chic et toc", une dégradation des valeurs républicaines et une aggravation des inégalités.

La gauche sociale-démocrate elle, notamment du PS et des radicaux de gauche, s'est déplacée vers le centre en renonçant au collectivisme de l'économie administrée et en acceptant le marché dans la mondialisation avec des garde-fous, rejoignant ainsi la conception de François Bayrou.

Cela donne l'effet d'optique que François Bayrou a glissé à gauche !

Les écologistes ont sur ce repère euclidien une position plus ambiguë, les Verts étant classés à gauche, traditionnellement alliés au PS, mais liés à Europe-Ecologie alors que Daniel Cohn-Bendit est réputé ultra-libéral...

19:16 Publié dans Analyse politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bayrou, gauche, droite |  Facebook | | |

27/01/2010

Grand débat public sur l'Alternative sociale mercredi 3 février à 20 heures à l'ENS de Lyon

Carrefour de la République

 

Grand débat public

 

« L'alternative sociale, ou comment sur le plan régional contribuer à construire un nouveau modèle de société ? »

 

avec Jean-François Kahn (c.r.r.é.a.)

et Azouz Begag, Philippe Meirieu, Jean-Jack Queyranne

 

Mercredi 3 février à 20 heures

à l’Amphithéâtre Charles Mérieux de l’ENS de Lyon (site Monod)

46 allée d’Italie, Lyon 7ème (Métro ligne B, station Debourg)

 

 


Le Carrefour de la République et le C.R.R.E.A. présidé par Jean-François Kahn (Centre de réflexions et de recherche pour l’élaboration d’alternatives) organisent en partenariat avec le journal Marianne, le site Mediapart et le Bureau des élèves de l'École normale supérieure de Lyon un grand débat public sur le thème de « L'alternative sociale, ou comment sur le plan régional contribuer à construire un nouveau modèle de société ? », avec la participation des représentants de toutes les sensibilités qui se réclament de cette recherche d'alternatives : Azouz Begag, Philippe Meirieu et Jean-Jack Queyranne.

 

Que ce soit sur la recomposition du paysage politique français, la démocratie participative, la souffrance au travail ou le mal-être social, les débats publics organisés par le Carrefour de la République en partenariats avec le monde associatif dont il est issu ont été l'occasion pour tous les participants de s'exprimer librement. C'est notamment pour donner la parole à ceux qui ne l'ont pas, et la libérer contre les préjugés et la méconnaissance de l'autre, que nous avons lancé ces rencontres mensuelles à Lyon. Elles ont réuni des personnes d'origines socio-professionnelles très diverses qui ont témoigné et débattu dans un esprit d'ouverture et avec une volonté de compréhension mutuelle. Des représentants syndicaux, des psychiatres et des médecins du travail, des salariés et des résidents de centres d'hébergement et de réinsertion, des universitaires, des ouvriers, des professionnels en ressources humaines, des avocats en droit du travail, des entrepreneurs, des enseignants, des citoyens engagés dans leur comité de quartier, et des militants associatifs et politiques ont pris activement part à toutes les discussions.

 

L'Année européenne 2010 est consacrée à la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale. Alors que près de 80 millions d'Européens vivent en-deçà du seuil de pauvreté, que le chômage augmente et que l'emploi ne suffit plus à sortir de la pauvreté, l'Union européenne mènera tout au long de l'année une campagne de sensibilisation visant à donner la parole à ceux qui vivent au quotidien la pauvreté et l'exclusion sociale. Reconnaître le droit fondamental de ces personnes à prendre une part active dans la société, accroître l'adhésion du public aux politiques d'inclusion sociale en favorisant l'engagement de tous les acteurs publics et privés, et promouvoir une plus grande cohésion dans la société sont les objectifs de cette année européenne 2010. Pour ce faire, la participation de la société civile, des partenaires sociaux et des autorités locales et régionales est requise. C'est dans cette optique que le Carrefour de la République a été lancé et poursuivra son action de sensibilisation.

 

Tous les comptes-rendus des débats, fruits de contributions très diverses et d'un travail collectif, sont des documents forts que nous mettons à disposition du public.

 

En vous souhaitant une année riche de rencontres, d'échanges et d'engagements, nous espérons vous voir nombreux au grand débat public sur l'Alternative sociale mercredi 3 février à 20 heures à l'ENS de Lyon.

 

          De la part de Florence Mardirossian, animatrice des débats

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu