Avertir le modérateur

08/06/2012

L'engagement du Centre pour la France : "RELANCE"

 

Logo Le Centre pour la France avec Bayrou.JPG

L'ENGAGEMENT « RELANCE » DU CENTRE POUR LA FRANCE

« Rétablir, Epauler, Libérer, Améliorer, Nuancer, Construire, Equilibrer »

Nous traversons une période de grave crise économique et morale. La crise va obliger notre pays à changer les comportements et à transformer voire réinventer notre modèle français : solidarité, services publics, aménagement du territoire, démocratie.

Nous, candidats du Centre pour la France, adoptons une démarche à la fois vigilante et constructive pour aider au redressement du pays. Nous apporterons notre pierre à l’invention de ce nouveau modèle, plus sobre, plus durable, plus économe et plus solidaire.

1- RÉTABLIR l’équilibre des finances publiques

Comme le gouvernement lui-même l’a reconnu, « la dette est l’ennemie de la France ». Nous ne pouvons pas continuer à creuser les trous comme les gouvernements successifs le font depuis des décennies. Il faut arriver à l’équilibre, et commencer ensuite le désendettement.

Redresser les finances sans sacrifier la croissance ni la solidarité. C’est vrai au niveau européen, et c’est vrai aussi au niveau national : les économies nécessaires doivent ménager les bons investissements du pays pour permettre à l’économie de respirer, de créer de l’activité, de permettre de renouer avec la croissance pour créer des emplois et générer des recettes ficales. Les économies ne doivent pas non plus sacrifier la solidarité à l’égard des plus faibles ni amputer le pouvoir d’achat des salaires, des retraites et des allocations de solidarité.

2- ÉPAULER le gouvernement avec vigilance

En temps de grave crise, le devoir des forces politiques responsables est de contribuer au relèvement du pays. Tout blocage des institutions entre président et majorité serait irresponsable.

Nous prenons donc l’engagement d’aider au redressement, en soutenant l’action du gouvernement chaque fois qu’elle ira dans le bon sens, en alertant le pays dans le cas contraire. Nous serons un pôle critique vigilant.

3- LIBÉRER le vote parlementaire

Nous serons des voix libres, indépendantes et positives au Parlement et notre règle sera la liberté de vote. Nous repousserons toutes les attitudes sectaires d’un camp ou de l’autre.

4- AMELIORER la gouvernance et les méthodes

Par une plus grande implication des corps intermédiaires et des acteurs concernés, par une plus grande conscience des impacts des décisions sur les entreprises, les institutions et les personnes, par plus de pédagogie et le refus de la démagogie, nous pouvons améliorer la façon de conduire le pays. Il faut simplifier l’administration publique, améliorer l’équité et la mise en œuvre des lois et des décrets.

5- NUANCER les analyses

En politique, les visions et surtout les expressions sont souvent excessives, caricaturées. Il faut éviter de tomber dans une vision paranoïaque de la mondialisation, de l’euro, de la finance, de l’immigration, qui fait croire que les causes des problèmes viennent toujours de l’extérieur, qui attise les haines et les rancoeurs et qui conduit à de fausses solutions. Il faut prendre la mesure de nos faiblesses, comparer avec nos voisins européens, consulter les différents acteurs concernés, rechercher des solutions réalistes et pragmatiques.

6- CONSTRUIRE un nouveau modèle de société

Une nouvelle démocratie sociale, par laquelle forces syndicales, entreprises, pouvoirs publics et consommateurs travailleront étroitement ensemble, sera le meilleur moyen de reconstruire le « produire en France » sans lequel aucun redressement ne sera possible. Ce nouveau modèle sera durable, soucieux de notre patrimoine naturel et environnemental ou ne sera pas.

L’éducation nationale et la recherche méritent une mobilisation sans précédent. Non pas seulement en termes de protection des moyens, mais dans la recherche d’organisations nouvelles, plus simples, plus efficaces.

Enfin, la moralisation de la vie publique doit être assurée sans tarder, dans tous ses aspects, lutte contre la corruption, limitation du cumul des mandats, plus juste représentation, clarification du financement de la vie publique, etc.

7- EQUILIBRER les pouvoirs

Il serait dangereux qu’un seul parti ait tous les pouvoirs en France, sans exception, depuis le local jusqu’au national. Le pluralisme doit être mieux reconnu, et mieux défendu. Une bonne dose de proportionnelle doit être introduite au scrutin législatif pour garantir la représentativité des courants d’opinion à l’Assemblée.

Commentaires

Bravo Marie-Anne,
voilà une vision de gouvernance et d'avenir à laquelle je souscris.

Écrit par : MONVILLE | 13/06/2012

c'est sérieusement un site web superbe. Du coup j'envoie ca sur les reseaux sociaux

Écrit par : assurance auto | 29/08/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu