Avertir le modérateur

19/09/2010

Pour François Bayrou, entre une droite à la dérive et une « gauche des illusions », le « Centre » ne peut être qu’indépendant


François Bayrou, dimanche soir Politique
envoyé par franceinter. - L'info internationale vidéo.

Invité ce dimanche soir à l'émission "Dimanche soir politique" Itélé/France Inter/Le Monde/Dailymotion, François Bayrou a dénoncé la « gauche des illusions » sur le dossier des retraites. Il considère que la réforme des retraites est indispensable, vitale pour parvenir à l’équilibre en conservant le système par répartition, mais à condition qu’elle soit juste. Autant il concède que le report de l’âge minimal de départ en retraite de 60 à 62 ans ainsi qu’un allongement de la durée de cotisation est raisonnable, face à l’allongement de l’espérance de vie, autant le report de 65 à 67 ans de l’âge auquel on peut faire valoir ses droits proportionnels aux années cotisées (l’expression « à taux plein » étant trompeuse) est cruellement injuste surtout pour les femmes et les plus faibles. François Bayrou continuera à se battre contre le passage de 65 à 67 ans sans décote. Il a affirmé que l'amendement sera défendu au Sénat par ses amis. Il pense que l'on peut faire changer le gouvernement sur ce point et rendre la réforme plus juste et équilibrée.

En revanche, quand les forces de gauche et en particulier le PS prônent un retour à la retraite à 60 ans, elles ne mentionnent ou alors « à voix basse » que cette retraite n’est pas à taux plein, qu’elle subit une forte décote. C'est la retraite à 60 ans avec des pénalisations presque doublées, puisque le PS propose d'augmenter la décote et l'allongement sans limite, au-delà de 42 ans, de la durée de cotisation. Les gens qui défilent aux manifestations en sont-ils conscients ?

François Bayrou a espéré pendant longtemps que le PS allait faire une mutation très importante, attendue par beaucoup de gens y compris en son sein, qui était de choisir la réalité contre l'illusion, regrettant que le parti de Martine Aubry ait "fait un autre choix".

"La gauche qui est en train de se constituer représente un risque pour la France, parce que c'est la gauche des illusions. Et, la gauche des illusions se transformera pour le pays en désillusion", a-t-il prédit.

Entre d'un côté une droite à la dérive, en perte de valeurs, qui défend les intérêts privés de quelques uns plutôt que l’intérêt général et de l'autre côté une « gauche des illusions », il y a la place pour un centre indépendant qui représente un vrai choix différent pour la France, qui s'inscrit dans un courant majoritaire républicain et démocrate, réformiste et réaliste, juste et équilibré. Ce Centre là ne peut être qu’indépendant. Ceux qui s’en prétendent en restant inféodés à l’UMP sont des leurres.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu