Avertir le modérateur

19/03/2010

Pourquoi, MoDem, je soutiens la liste de JP Huchon au 2nd tour

Vraiment dommage que Alain Dolium n'ait pas fait plus de 5% au 1er tour des élections régionales. Ses compétences, son expérience dans la vie de l'entreprise en particulier dans l'innovation et les nouvelles technologies ainsi que dans la vie associative pour les jeunes et les quartiers populaires, son enthousiasme, son professionnalisme et surtout sa simplicité, sa proximité des gens, étaient des atouts précieux pour compléter l'équipe des conseillers régionaux et peser dans ses décisions. Je ne doute pas que Jean-Paul Huchon l'aurait accueilli dans une liste de rassemblement, avec Cécile Duflot, même si le Front de gauche y aurait opposé quelque résistance.

Il semble que la direction du MoDem n'ait pas donné de consigne de vote au niveau national pour le 2nd tour de ces élections. Je dis "il semble" car je ne vois rien sur le site officiel du Mouvement Démocrate ni sur le site de campagne des régionales IDF de Alain Dolium et les adhérents n'ont pas reçu de message à ce sujet. Est-ce parce qu'il n'y a pas d'enjeu, les 4,5% de voix du MoDem ne pesant pas grand-chose dans une victoire d'avance annoncée de la liste de gauche ? Est-ce pour répondre au rejet de la bipolarité renforcée que nous ne souhaitons pas ? Nous sommes libre de conscience et orienterons notre choix sans avoir besoin de consigne. Alors je vous livre mon choix, qui rejoins je pense la majorité de celui des militants du MoDem, et les raisons de ce choix.

Huchon-Duflot-Laurent.jpgTout d'abord, sur le plan général et national, c'est d'abord une question de valeurs. Le MoDem partage les valeurs de gauche de justice sociale, d'égalité des chances, de générosité, de liberté, les valeurs républicaines, et partage les valeurs écologistes de protection de l'environnement, de prévention écologique, de développement durable. La droite Sarkozyste représentée par l'UMP s'est éloignée des valeurs républicaines d'égalité des chances et aussi renforcé les inégalités de revenus (renforçant les privilèges des plus aisés, supprimant des droits de successions et la carte scolaire, établissant le bouclier fiscal de nouvelles franchises médicales, ...). Elle porte atteinte à la séparation des pouvoir (réforme de l'audiovisuel public, suppression du juge d'instruction,...), aux libertés publiques (Hadopi, caméras de surveillance partout, ...). Certains républicains de droite qui font partie de l'UMP, commencent même à s'élever contre cela (D. de Villepin, N. Dupont-Aignan). Même si me MoDem n'est pas toujours d'accord avec les partis se disant "de gauche" sur la manière de mettre en oeuvre plus de justice sociale, plus d'emplois, d'élever le niveau d’éducation, etc. Par exemple, il prône plus de mixité sociale et le Front de gauche ne va pas en ce sens. Les villes communistes, cultivant leur électorat de prédilection, ont ghettoisé les quartiers, ont parfois 70% de logements sociaux. J'ajouterai que le Mouvement Démocrate est pour ainsi dire le seul à donner une dimension humaine et humaniste à son projet : une vie plus humaine, basée sur des relations humaines, un respect de l'autre, une façon de vivre humaine, un développement humain. Les autres, même de gauche, mêmes écologistes, sont dans un registre matérialiste, égrènent un programme articulé autour du "partage de richesses", d'accès à des services publics, et pour Europe Ecologie de protection de la nature mais souvent au détriment de l'humain (décroissance, privations, voire incitation à réduire la natalité par Yves Cochet,...), sans parler du mieux vivre. Le Modem apporterait cette dimension humaine qu'il manque tant à ces programmes.

Ensuite sur le plan de la politique régionale, je m'oppose fortement au projet Grand Paris soutenu par l’UMP, à la manière dont il est conçu sans concertation citoyenne et en s'imposant à la région, le pouvoir central de l'Etat s'imposant à la région, envisageant de préempter des terrains aux alentours de gares pour financer un projet extrêmement coûteux par une hypothétique espérance de revenus de promotion immobilère. Un projet pharaonique qui certes relierait des pôles économiques, des gares et des aéroports mais qui ne représentent pas l'essentiel du trafic, du besoin des Franciliens, qui avant tout ont besoin d'améliorer l'existant, de raccourcir et de fiabiliser leurs trajets quotidiens, d'avoir surtout plus d'emplois à l'Est pour rééquilibrer la région et minimiser le besoin de transport domicile-travail. Le projet de doublement de la Défense envisagé par l'Epad sans que la desserte en transport pour les Franciliens soit doublée  et aggravant encore le déséquilibre est aberrant.

Enfin, concernant la personnalité des candidats, j’ai un grand respect et une confiance en Jean-Paul Huchon, homme d’écoute, de consensus, de compétence et d’expérience sur les sujets régionaux. Les élus du MoDem au Conseil régional (Bernard Lehideux, Pierre le Guérinel, Chantal Brault, etc.) m’ont eux-mêmes confiés qu’ils ont pu vraiment bien travaillé ensemble, pour l’intérêt général de la région et sans lutte de clan. Valérie Pécresse a fait preuve d’absentéisme au Conseil régional. Pour moi c’est déjà éliminatoire. Elle a fait une campagne agressive, dénigrant en permanence avec de faux arguments et une très mauvaise foi le bilan de son adversaire, comportement que je n’admets pas. Lors du débat télévisé d’hier soir, elle était presque hégémonique, coupant la parole ou ne la laissant pas à son concurrent. L’UMP arrogante et sûre d’elle comme je l’exècre.

C’est décidé, je vote pour Jean-Paul Huchon et j’invite les abstentionniste du 1er tour ainsi que mes amis du MoDem à faire de même.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu